De libertés en crises

26 février 2013

Partages

Dans un monde où le travail se raréfie, à cause notamment de l'automatisation des moyens de production, la réduction du temps de travail est la seule solution pour retrouver le plein emploi. Cela implique un meilleur partage de la richesse produite et se heurte donc aux intérêts des plus puissants. Cela peut bien sûr paraître complètement utopique dans un monde où toutes les autorités ne parlent que de compétitivité et donc d'allongement des durées d'emploi durant la vie active et d'allongement de l'âge de départ à la retraite. Cela est en fait seulement le résultat du rapport de force entre ceux qui ont tout et ne veulent rien partager et ceux qui n'ont rien, aucun pouvoir.
Dans une démocratie saine et vivante, ce rapport de force est régulé par le politique. Dans une démocratie en perte de vitesse, dont les scores les plus notables sont ceux de l'abstention, les lois sont co-écrites par les lobbies des puissants qui ont pignon sur rue au Parlement.
Je n'insiste pas sur la contradiction d'un système produisant la misère morale de gens désoeuvrés et le stress excessif de ceux qui sont employés dans un monde où l'on demande de plus en plus aux uns et où l'on laisse de côté les autres.
Si on raisonne à plus long terme et en dehors des critères financiers actuels, cela n'a cependant plus rien d'utopique. En effet, à qui ces puissants, tirant pour la plupart leur prestige d'anciennes entreprises d'Etat (parmi les plus prestigieuses du CAC40), vont-ils vendre leurs productions quand le tiers de la population sera soit à la retraite (avec des pensions maigrichonnes promises pour l'immense majorité), soit au chômage.
A moins d'accepter la perspective d'une société coupée en deux (avec des riches de plus en plus riches et des pauvres de plus en plus pauvres aboutissant à une situation se rapprochant de plus en plus d'avant 1789).
On sait comment tout ça finit à chaque fois, l'Histoire étant la meilleure source d'information disponible, les véritables utopistes sont en fait ceux qui croient que ça peut continuer ainsi sans réveiller l'instinct de survie des Peuples et le chaos.

TL

Posté par titiactu à 19:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire