De libertés en crises

23 mars 2013

Les attaques continuent...

Petit regard sur la guerre des gauches qui est l'un des enjeux majeurs des années à venir...

Les attaques s'intensifient contre Mélenchon de la part du PS dans l'unique but de diviser le Front de gauche à l'approche des municipales. Preuve aussi que Mélenchon est en train de monter dans les sondages. A l'approche des municipales, les élus communistes sont déstabilisés par ces attaques car ils auront besoin du PS. Le Parti communiste est devant un choix historique : soit il adhère aux politiques de rigueur libérales mises en place par le PS, soit il rompt avec le PS. Dans le premier cas, il sauvera certes des places d'élus, mais il devra faire face à une vague massive de désaffection de ses militants vers une vraie gauche alternative, voire vers l'extrême-droite, ce qui est bien plus dangereux. Comme le dit le journaliste dans cet article, Mélenchon ne fait que répéter tout ce qu'il a dit durant la campagne présidentielle. Pendant ce temps, le pouvoir socialiste s'assied sur toutes ses promesses de campagne. Le mépris du pouvoir PS face à cette gauche radicale peut être justifié si le PS, comme cela s'avère de jour en jour, rejoint toutes les thèses libérales. Il faut alors assumer ce cap et non taper sur des gens qui ne font que dire ce qu'ils ont toujours dit. De toute façon, taper sur Mélenchon ne sert à rien, sinon à le renforcer. Si ce n'était pas lui, ce serait un autre, car les idées qu'il représente viennent d'un long passé politique qui trouve ses racines depuis la révolution française et trouvent donc un écho sur une frange significative du Peuple français, quel que soit le locuteur. Ce n'est pas Mélenchon le problème du PS, mais plutôt ce qu'il représente. Ils peuvent tuer Mélenchon, cela ne changera strictement rien, sauf s'ils instauraient une dictature. La dernière phrase de l'élu PS est à prendre au mot de deux façons : oui, on verra le score de Mélenchon aux prochaines élections nationales, on verra en effet... et l'intérêt qu'il porte à ce résultat est la preuve que la force du Parti de Gauche n'est pas si négligeable sinon il n'en parlerait même pas. La vérité est qu'ils ont la trouille, ça c'est la bonne nouvelle...

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130322.OBS2799/la-seule-constance-de-melenchon-c-est-sa-derive.html

TL

Posté par titiactu à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire